Blogue > Personnes âgées versus le massage

Personnes âgées versus le massage

26 Novembre 2015

Présentement le troisième âge prend de plus en plus de place dans notre société.

Pour moi, c’est un privilège de les recevoir en massothérapie. Ils sont authentiques.

Les personnes âgées ont besoin d’être écoutées et touchées d’une manière douce et respectueuse. Les années filent mais les besoins fondamentaux ne changent pas. Ces gens ont le désir de se sentir vivantes encore plus celles et ceux qui habitent en résidence.

Le toucher étant le père des cinq sens, soit le fondement de l’humain, il est important d’être reconnu dans son unicité, se sentir tout entier.

En réalité, je me sens accueillie dans leur univers, étant attentive vis-à-vis leur corps qui souvent souffre un peu trop.

Le massage assouplit muscles et articulations, relâche les tensions et permet une plus grande mobilité.

Il augmente la capacité respiratoire, améliore la circulation sanguine et lymphatique.

Pratiqué régulièrement, il peut ralentir la fibrose et l’inflammation des tissus. Il soulage la douleur, favorise le sommeil permettant ainsi de conserver une autonomie et une vie plus active.

Voici quelques avantages :

  • Diminue la peur et l’angoisse
  • Procure un effet calmant et apaisant
  • Améliore les relations interpersonnelles
  • Calme l’agitation dans les cas d’Alzheimer et de démence
  • Meilleure oxygénation des tissus et plus de vitalité
  • Favorise une plus grande amplitude des mouvements
  • Soulage les douleurs chroniques

L’écoute, sans imposer, tout en respectant le libre arbitre de la personne, c’est communiquer avec les émotions, mettre en commun des différences ou des ressemblances, entrer directement en relation.

Le stress augmente dans leur situation, le toucher amène à la découverte sensorielle du corps, renforce l’estime de soi et favorise une meilleure santé mentale pour retrouver un équilibre sain.

C’est aussi une excellente occasion de recharger les batteries.

 

Marie-Reine Michaud

Massothérapeute-chaîniste

Commentaires

Aucun commentaire